Assurance connectée

Stratégie d’assurance connectée

Risques liés aux données

Avant de parler du contenu des données, la gestion des données n’est pas toujours sans faille, différents acteurs, spécialistes ou non de l’informatique, peuvent recourir à une assurance afin de se protéger en cas de piratage de données, de failles informatiques, ou des cyber-risques en général. 

Par exemple, Axa propose une assurance Cyber Secure pour les entreprises qui souhaitent se protéger contre les cyber risques. Un autre exemple a été trouvé sur la toile est le cas de Bosch qui s’assure auprès d’Allianz à hauteur de 100M€ afin de se protéger contre les cyber risques.

Ainsi, si les assureurs ne souhaitent pas devenir eux-mêmes gestionnaires des données, ils peuvent proproser des offres d’assureurs pour ces derniers pour la protection des cyber risques.

Acquisition des données

Les assureurs possèdent déjà beaucoup de données sur leurs assurés. Selon la typologie des données, on peut distinguer les données structurées, qui sont souvent stockées dans des bases SQL, mais aussi les données non structurées (les déclarations de sinistres écrites, les contrats sous forme de texte, les photos ou des vidéos). Avec l’avènement du big data, il existe des techniques d’analyse des données non structurées. Les assureurs peuvent en effet déjà tenter d’exploiter au maximum ces données non structurées.

Outre ces données existantes que les assureurs ont l’habitude de collecter, l’acquisition des données concernent surtout des données supplémentaires, plus précises sur les assurés. On peut parler des données sur le comportement des conducteurs pour l’assurance auto, l’habitude alimentaire et sportive des assurés pour l’assurance santé, ou encore les informations concernant l’habitat quand il s’agit de l’assurance MRH.

Avec des initiatives gouvernements ou institutionnelles, des sources de données publiques sont de plus en plus nombreuses, et bien structurées, on peut citer les données sur data.gouv.fr, insee.fr ou encore data.gov. L’acquisition des données publiques est facile, mais il n’y a pas toujours une garantie de la qualité. Même si les plates-formes gouvernementales ou commerciales proposent de vérifier la véracité et l’authenticité des données. Aussi, ces données sont très générales, si elles peuvent aider à voir une tendance, ou étudier les comportements généraux afin de cibler des clients au niveau du marketing, souvent, ces données donnent rarement accès à des comportements plus précis.

Afin d’acquérir des données sur des assurés directement, des partenariats sont possibles avec les fabricants d’objets connectés ou les réseaux sociaux.

 En effet, l’avènement du big data est marqué par l’émergence de l’internet des objets. Les fabricants d’objets poussent comme des champignons partout dans le monde. Si une source de leurs revenus est la vente des objets physiques, un autre modèle économique est la vente des données. On peut d’ores et déjà voir le partenariat entre Withings et Axa.

Analyse des données

Les partenaires peuvent simplement fournir des données, mais aussi proposer des résultats d’analyse. On peut distinguer deux types de fabricants. Les fabricants traditionnels qui depuis des décennies construisent sans équiper leurs produits d’objets connectés, mais commencent à réfléchir à se mettre aussi aux objets connectés, on peut penser aux constructeurs d’automobile. On peut imaginer que ces fabricants traditionnels et les assureurs sont au même niveau quant à l’exploration des données, il s’agit d’acheter, ou d’avoir le droit de collecter ces collecter ces données brutes.

 En parallèle, des start-ups dans ce domaine proposent très souvent une analyse et un affichage des résultats. Et c’est parfois dans ce processus de travail que réside leur valeur ajoutée.

En effet, les données sont les matières premières, mais la construction de l’algorithme est une étape importante. Pour l’exemple de l’analyse du comportement des conducteurs, il s’agit d’un traval de longue haleine pour comprendre d’une façon précise. Par exemple, c’est après avoir analysé plus d’un milliard de kilomètres de conduite que Wunelli arrive à des conclusions intéressantes. Ainsi, ils ont une longueur d’avance sur les concurrents, ou les assureurs qui débutent dans l’exploration des données.

Assurance connectée maîtrisée

Ainsi, il semble qu’une offre d’assurance connectée totalement maîtrisée est de proposer une assurance avec un dispositif vendu ou offert pour les clients : les données sont directement collectées par les assureurs et analysés en interne. Non seulement les données restent exclusivement chez l’assureur, mais il est aussi propriétaire de l’algorithme de tarification. La vie privée devient moins problématique car les achats et partages de données avec les tiers sont diminués.

On peut voir ce genre d’offres qui commencent à être proposées au grand public : la homebox de BNP Cardif ou encore Axa Drive qui vient de sortir.

Changement de paradigme

Avec des offres d’assurance connectée, il semble que l’assurance ne sera plus une assurance comme avant. En effet, la gestion des sinistres qui était le coeur de métier des assureurs semble être remplacée par la gestion des données, car finalement, c’est celui possède les données contrôlent toute la chaîne de production et de création d’offres d’assurance.

Si aujourd’hui, l’assureur est celui qui donne un montant de primes pour couvrir un risque, et indemnise en cas de sinistres; l’assureur de demain serait peut-être celui qui surveille la maison et analyse la consommation énergétique quotidienne de la maison, ou celui vous conseille quels repas équilibrés à prendre, ou encore celui qui conseille quelles routes prendre pour économiser le temps de trajet et l’essence.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s